Avocat en droit du divorce

Il arrive un moment où le divorce n’est plus une option, mais un choix. Il est temps de faire appel à un bon avocat pour défendre vos intérêts pendant la procédure de divorce. De multiples questions trottent dans votre tête : comment choisir un bon avocat ? Comment s’assurer de sa compétence ? Choisir un avocat spécialisé dans le domaine est-elle la meilleure solution ? Cet article vous permettra de dissiper vos angoisses et d’avoir des réponses claires pour que vous puissiez choisir aisément votre avocat.

Le mariage par consentement mutuel : ou le mariage sans juge

La rupture officielle d’un mariage civil ou religieux liant un couple se définit par le divorce https://www.avocats-divorce.fr/. Cette procédure peut s’effectuer sans avoir recours à un juge. À ce moment, l’on fait référence au divorce sans juge. C’est l’une des procédures les plus rapides et faciles qui soit. L’intervention des avocats chargés https://www.aides-juridiques.fr/ de la rédaction d’une convention et la signature de ce document de divorce suffisent au couple pour divorcer. À l’inverse du consentement mutuel, cette procédure défend au couple d’avoir le même avocat au cours de l’intervention, encore moins d’engager deux avocats exerçant dans la même structure pour éviter un conflit d’intérêts.

Comment reconnaît-on un bon avocat du divorce ?

L’on ne peut nier le fait qu’un avocat dit généraliste est compétent dans le domaine du divorce, il est d’ailleurs un bon conseiller pendant la procédure https://ledroit.fr/. Mais il est plus rassurant d’engager un avocat spécialisé en divorce. En effet, ce dernier maîtrise sur le bout des doigts les questions relatives au droit de la famille et surtout si la procédure s’étend à une caractéristique contentieuse. Or, la compétence de l’avocat ne suffit pas pour définir la qualité de son travail. Il faut d’ailleurs qu’il ait les qualités suivantes, à savoir :

  • l’écoute de son client : conseiller et répondre aux questions
  • être pédagogue : expliquer les termes juridiques incompréhensibles
  • la disponibilité : le client est en contact permanent avec son avocat
  • la réactivité : la rapidité d’informations émise par l’avocat pour mettre son client au courant des avancements de la procédure.

En somme, un avocat du divorce https://www.question-juridique.fr/ n’est pas un simple avocat. Il est à la fois psychologue ayant un bon sens de l’écoute ; il doit également disposer de connaissances pédagogiques afin de mieux guider son client.

Peut-on changer d’avocat pendant la procédure de divorce ?

Il arrive que votre avocat ne réponde pas amplement à vos attentes pendant la procédure de divorce https://www.juridique-assistance.fr/. Vos questions et les spécificités de vos dossiers ne sont pas prises en compte par l’avocat. C’est à ce moment que vous vous décidez à vous en séparer. Vous vous dites qu’actuellement il faut faire avec jusqu’à ce que la procédure arrive à son terme. Mais, détrompez-vous, changer d’avocat pendant la procédure de divorce est tout à fait possible. Bien que des inconvénients se présentent comme le paiement des honoraires de l’ancien avocat comme du nouvel avocat. Il est donc important de bien choisir son avocat pour s’assurer d’une collaboration concluante.